8 mars 2012, les médias couvrent la "vermine fasciste"

Publié le par Poing rouge

Nous savons, toutes et tous, en cette journée du 8 mars consacrée aux luttes des femmes pour leurs droits et leur émancipation, que l'ennemi peut prendre le visage d'une autre femme. Nous savons, et la presse le sait aussi, que le Front National, né en 1972 d'un mouvement néo-fasciste Ordre Nouveau, n'a de cesse de jouer sur les deux tableaux, parti "anti-système" et entreprise de légitimation. Nous savons tous ce que les femmes du peuple ont à redouter de cette idéologie qui s'avance masquée.

 

Vermine

 

Et pourtant ! Dans son "spécial présidentielles 2012" d'aujourd'hui Le Point.fr annonce "A l'occasion de la journée internationale de la femme Marine Le Pen répond aux questions" de Ségolène de Larquier. Paris Match n'est pas en reste et sacre Marine Le Pen reine de la com' : "Pour 56 médias français et étrangers, elle est la plus forte en communication", tandis qu'une autre femme, elle aussi candidate, "l'ayatollesque Eva Joly" se voit décerner le "bonnet d'âne". "En dehors de ses lunettes, que restera-t-il de sa com et de sa campagne" s'interroge Match.

 

Cette presse-là nous la joue "fascination-répulsion" tout comme L'Express, qui dans sa rubrique "Styles - Mode", shoot en une série de huit clichés "Marine Le Pen, l'ambivalente madame-tout-le-monde" : "Jean, chemise, besace ... Le style de la Présidente du Front national oscille entre élégance et passe-partout".

 

Pour la presse libéral-libertaire, la promo du front fort est plus subtile. Il s'agit d'opposer la ringardise de Le Pen père au côté new-look de Le Pen fille. Ainsi Christian Forcari écrivait à l'occasion de l'opération Jeanne d'Arc "La candidate se contente d'accompagner son père pour déposer la gerbe au pied de la statue. Sans prendre la parole, laissant à son paternel le soin d'entretenir la vieille flamme de la droite nationale pure et dure." 

 

C'est vendeur apparemment, mais c'est jouer ave le feu !

 

La "coqueluche" des médias est, pour nous, 'blogcheviks" du Front de Gauche, porteuse de la peste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Féminisme

Commenter cet article

Pascal Djemaa 16/03/2012 12:32


Bonjour, il faut proposer l'interdiction du FN et mettre des claques à ces électeurs fasciscants...

des pas perdus 08/03/2012 17:53


ces gens-là sont prêt à tout pour vendre du papier... d'autant qu'en temps de crise, ça peut être utile pour les affaires de s'entendre avec l'extrême droite...