François Hollande est-il toujours candidat à la présidentielle ?

Publié le par Poing rouge

L'assourdissant silence du candidat socialiste depuis quelques jours, a quelque chose d'inquiétant. S'agirait-il de l'illustration du célèbre corollaire de Peter qui énonce, en substance,  qu'avec le temps, tout mandat politique sera brigué par un incompétent incapable d'en assurer la responsabilité ?

 

hollande

 

L'hypothèse, qui circule encore à mots couverts, dans les rédactions, dans les partis politiques et au sein même du PS, mérite qu'on s'y arrête.On peut en effet lire dans la candidature Hollande les quatre symptômes de la situation actuelle :

 

  • Hollande est un choix "par défaut de DSK", fabriqué de toute pièce par les instituts de sondages aux mains des puissances d'argent
  • Hollande est le vainqueur le plus droitier de "Primaires" qui dépossèdent le militant socialiste du choix de son champion et de la maîtrise du programme politique
  • Hollande est un candidat anti-Sarkozy. Il sera élu ... parce que Sarkozy sera battu
  • Hollande est un simulacre : il tient un discours de gauche au Bourget mais son programme est libéral-compatible

Hollande a donc choisi de ne pas faire de politique. Mais, à 69 jours de l'échéance, alors que la campagne est de plus en plus politique, cette stratégie est inaudible :

  • Sur sa droite, Sarkozy tente d'occuper tout l'espace disponible, de l'électorat lepéniste à l'électorat centriste
  • De l'autre côté, à sa grande surprise semble-t-il, c'est le retour de la gauche, un retour solidement appuyé sur le terrain militant et porté par la voix claire et forte du candidat commun, Jean-Luc Mélenchon. 

Affaibli par ses maladresses - l'interview dans le journal "The Guardian" - et ses erreurs politiques - "l'abstention dynamique" sur le MES - le candidat Hollande se coupe de cet électorat de gauche qu'il prétend vouloir rassembler.

 

En refusant de débattre avec le Front de Gauche, François Hollande passe à côté de l'Histoire.




Commenter cet article