J.L.M. CONFIDENTIAL

Publié le par Poing rouge

Depuis un mois, nous sommes nombreux à suivre les informations d’un mystérieux correspondant, un « honorable » correspondant dirait le Canard Enchaîné. Voici son dernier message, daté du mercredi 18 avril 2012.

 

Je-suis-un-con

 

« La réponse se trouve dans les dernières analyses fournies par la DCRI et qui font flipper toute la classe politique de Poutou à Sarkozy. Mélenchon ne cesse de grimper et se trouve dans un mouchoir de poche avec les deux candidats adoubés par la classe médiatique, objets de désir et privilégiés par la propagande généralisée. De fait, les dernières mesures donnent des intervalles, qui constituent les seules statistiques auxquelles on peut accorder un gage de scientificité. Ainsi lorsqu'il y a un mois j'avais donné le chiffre de 13%, ce n'était pas la stricte vérité, mais comme mon information ne pouvait pas être vérifiée, j'ai préféré donner le chiffre le plus bas, lequel contredisait déjà formellement les mesures des instituts connus. En vérité à la mi-février, Mélenchon se situait dans un intervalle allant de 13 à 17%. Début avril, c'est-à-dire, il y a un peu plus d'une semaine, le FdG se trouverait dans l'intervalle suivant : entre 19 et 24%. Hollande resterait en tête entre 23 et 29% et Sarkozy lui est crédité entre 20 et 25% d'intentions de vote. Mais ce n'est pas tout.

Les analystes de la DCRI ont constaté que les rassemblements épiques du FdG avaient un très fort effet incitatif auprès de l'opinion. De plus en plus de nos compatriotes se posent des questions et se disent (avec une lucidité qui les honore mais que les médias ignorent superbement) que si autant de monde se retrouve derrière Mélenchon, c'est qu'il y avait bien une raison. Résultat, les citoyens se renseignent, lisent son programme, vont sur son blog, regardent ses interventions, et même s'il ne fait pas l'unanimité, une partie substantielle se retrouve dans ses propos. Le résultat c'est que la dynamique Mélenchon se retrouve démultipliée, et il est devenu impossible de la réduire. Au point que certains n'excluent plus l'éjection de Sarkozy dès le 1er tour, pour un second qui opposerait Hollande et Mélenchon. »

 

Aux urnes, citoyens !

Publié dans Élections 2012

Commenter cet article