Qui a peur de Mélenchon ?

Publié le par Poing rouge

Marine Le Pen, assurément ! Ça n'a pas échappé à Google. Tapez par curiosité cette question : vous tombez alors sur un nombre impressionnant de pages consacrées au débat entre Jean-Luc Mélenchon et la candidate du Front National, invitée de l'émission de France 2, "Des paroles et des actes".

 

le-debat-le-pen-melenchon

 

 

Pour la première fois depuis trente ans, le "diable de confort" du bi-partisme à la française met genou à terre. Evénement considérable dans le champ politique au moment où la campagne de l'extrême-droite marque le pas et que le spectre agité dans les deux camps du "21 avril, à l'endroit-à l'envers" s'éloigne.

 

Mais événement, plus considérable encore, l'irruption tonitruante du Front de Gauche sur la scène politique, traduction politique des luttes, notamment contre les réformes des retraites et le Traité Constitutionnel, plus généralement contre les politiques libérales. Irruption redoutée parce qu'elle annonce le grand retour de la gauche en France.

 

Editoriaux, titres, photos, videos - tout est mis en oeuvre pour minimiser l'écho rencontré auprès des Français, et surtout discréditer le candidat choisi par l'ensemble des composantes du Front de Gauche, candidat commun qualifié de populiste, de "Gnafron du post-marxisme" (Joffrin, celui de Libé et du Nouvel Obs), d'idiot utile, de dindon de la farce ...

 

Si l'homme est parfois blessé par l'outrance des attaques, le candidat Jean-Luc Mélenchon ne s'en laisse pas conter et décline, inlassablement, les propositions de "L'Humain d'abord !". Et ça marche ! Partout en France, les assemblées citoyennes attirent des gens avides de politique.   

 

Demorand-JLM

 

3JLM

 

 

 

110119LExpressneopopulismes

 

 

Qui a peur de Mélenchon ? Marine Le Pen, assurément ! Mais aussi beaucoup d'autres - dont les noms m'échappent - mais qui préférent un Front fort (FN) à une poussée irrésistible du Front de Gauche. "Mieux vaut Hitler que le Front Populaire" disent les "belles personnes" de tous les temps.

 

Publié dans Élections 2012

Commenter cet article

B. Russel 28/02/2012 21:40


Dans ce sens, sur les rapports entre Mélenchon et les médias, voir ce petit montage :


http://www.youtube.com/watch?v=UmecoE5hdCY


http://www.youtube.com/watch?v=-dy8CgT4O-Y


à diffuser à volonté...

Un partageux 26/02/2012 23:17


Qui a peur de Mélenchon ? 


Le PS. Hollande a invité à s'abstenir alors qu'il voulait voter OUI à Sarkozy. Hollande a (légèrement...) gauchi son discours en raison de Mélenchon. 


Je connais des gens du PS qui vont être malades si Mélencon dépasse les 10%. Leur but était que le PS soit l'unique parti de gauche. C'est à dire qu'il n'y ait plus un seul parti de gauche
dépassant les 5%... Histoire de ne pas avoir à discuter.