Le Front de Gauche est en danger !

Publié le par Poing rouge

Virer Sarkozy ? Bien sûr !

 

Glisser l’autre bulletin dans l’urne pour sortir le sortant ? Ça se discute. On peut entendre des arguments tactiques et stratégiques.

 

Mais à quel moment les millions de citoyens mobilisés pour le candidat commun du Front de Gauche ont-ils eu à en débattre ? Des milliers à Nantes, Metz, Besançon,Villeurbanne ou Montpellier, 120 000 à La Bastille, 70 000 à Toulouse et Marseille, 4 millions d’électeurs …

 

Tous convaincus de l’urgence d’en finir avec la 5e République et cette élection d’un président monarque. Tous désireux d’élire une Constituante.

 

AppelFDGdemocratique

 

Et, dès le soir du 22 avril … Un appel sans débat ? Un appel relayé par l’ensemble des directions des partis du Front de Gauche ?

 

Un appel à la discipline républicaine, sans débat ?

 

Pour le 2ème tour de la Présidentielle ? Que nous demandera-t-on pour les Législatives ? De voter au deuxième tour pour un socialiste ?

 

On nous appelle à un plébiscite ? Sans débat ?

 

Nous, les électeurs du Front de Gauche, qui sommes souvent engagés dans nos villages et nos villes dans des associations, des Scop, des Amap, des Sel, et tant d’autres initiatives pour un « buen vivir ». Nous, qui vivons au quotidien la démocratie vivante alternative … Nous n’aurions rien à dire … Nous ne serions que des petits soldats disciplinés ?

 

C’est à nous qu’on demande d’obéir à des injonctions venues d’en haut ? Sans débat ?

 

Si nous voulons une Constituante pour notre République, nous voulons aussi, dès aujourd’hui, un Front de Gauche vivant et démocratique. Sinon c’est du pipeau !

 

Vive le Front de Gauche !

 

Commenter cet article

des pas perdus 30/04/2012 18:57


Bien d'accord avec toi quant à l'organisation future du front de gauche, mais certaines organisations anciennes ont des militants qui ont des réflexes identitaires.. 

Nau Kofi 27/04/2012 11:30


OK, c'est clair :)

Poing rouge 27/04/2012 11:53







Nau Kofi 27/04/2012 10:48


Je suis électeur de Mélenchon (pas militant).


Il a toujours été dit (chaque fois que la question était posée) qu'il se désisterait pour le cabdidat de gauche le mieux placé au second tour s'il n'y était pas lui-même. Il n'y a donc pas de
surprise - c'est la position inverse qui aurait été anti-démocratique.


Qand au fait de ne pas négocier ce désistement, c'est justement ce qui permet de marquer qu'il ne s'agit pas d'une adhésion au programme de Hollande, mais bien un vote anti-Sarkozy.


Quel est le problème ?

Poing rouge 27/04/2012 10:57



Je vote Hollande. Ce qui m'intéresse, c'est le débat démocratique au sein du FDG. Quel mode d'organisation souhaitons-nous : simple juxtaposition de partis ou mouvement démocratique vivant ? Je
prends donc date pour la future Convention mais j'alerte les militants et électeurs sur un déficit de démocratie interne.